Aller au contenu

news

Marie-Octobre, Pièce de Jacques Robert, Julien Duvivier et Henri Jeanson

Une œuvre sur la révélation, la plus grave qui soit : une trahison au sein d’un réseau de la Résistance.

En 1950, Marie-Octobre, ancienne résistante, maîtresse de Pierre Castille, chef du réseau Vaillance, assassiné par la Gestapo quelques jours avant la Libération, apprend par un ancien officier allemand que le réseau a été infiltré par un de ses membres.

Avec la complicité de Renaud-Picard, ancien bras droit de Pierre Castille, elle invite à dîner ses anciens compagnons d’armes, afin de démasquer le traitre…

Le chouchou de la Présidente, Bruno Falmagne n’est plus ……

Parti trop tôt, trop jeune…..Tu étais plus qu’un acteur, tu étais un ami, un soutien, je suis désemparée, perdue, face à ton absence si soudaine. Nous avions tellement de projets à réaliser ensemble. Ton talent exceptionnel t’a permis de briller sur de nombreuses scènes. Jamais je n’oublierai notre dernière collaboration sur l’affrontement, où tu as porté L’Odéon jusqu’à « Bruxellons » …..un moment inoubliable ! Tu avais une passion dévorante pour le théâtre, et le théâtre t’aimait en retour. Tu n’étais pas toujours facile à vivre avec ton fichu caractère, mais tu avais un cœur en or. Ton absence laissera un vide immense à l’Odéon…. ta présence va me manquer cruellement . Tu resteras à jamais gravé dans nos mémoires, et ton héritage perdurera, car tu étais bien plus qu’un comédien, tu étais un artiste inspiré et inspirant. Adieu Chouchou.

Méro, présidente de l’Odéon.