Aller au contenu

Nicole Detaille

Vous avez pu applaudir Guillaume de Drée

« Monsieur Peperbol »

de Joris Hanswyck

dans le rôle de Edouard

Vous avez pu applaudir Claude Burton

« Monsieur Peperbol »

de Joris Hanswyck

dans le rôle de Edouard

Vous avez pu applaudir Cédric Van Walleghem

« Monsieur Peperbol »

de Joris Hanswyck

dans le rôle de Marcel Houyoux

Vous avez pu applaudir Caroline Dutoit

« Monsieur Peperbol »

de Joris Hanswyck

dans le rôle de Caroline PEPERBOL

Vous avez pu applaudir Francis Gislain

« Monsieur Peperbol »

de Joris Hanswyck

dans le rôle de Albert PEPERBOL

Marie-Octobre, Pièce de Jacques Robert, Julien Duvivier et Henri Jeanson

Une œuvre sur la révélation, la plus grave qui soit : une trahison au sein d’un réseau de la Résistance.

En 1950, Marie-Octobre, ancienne résistante, maîtresse de Pierre Castille, chef du réseau Vaillance, assassiné par la Gestapo quelques jours avant la Libération, apprend par un ancien officier allemand que le réseau a été infiltré par un de ses membres.

Avec la complicité de Renaud-Picard, ancien bras droit de Pierre Castille, elle invite à dîner ses anciens compagnons d’armes, afin de démasquer le traitre…

Le chouchou de la Présidente, Bruno Falmagne n’est plus ……

Parti trop tôt, trop jeune…..Tu étais plus qu’un acteur, tu étais un ami, un soutien, je suis désemparée, perdue, face à ton absence si soudaine. Nous avions tellement de projets à réaliser ensemble. Ton talent exceptionnel t’a permis de briller sur de nombreuses scènes. Jamais je n’oublierai notre dernière collaboration sur l’affrontement, où tu as porté L’Odéon jusqu’à « Bruxellons » …..un moment inoubliable ! Tu avais une passion dévorante pour le théâtre, et le théâtre t’aimait en retour. Tu n’étais pas toujours facile à vivre avec ton fichu caractère, mais tu avais un cœur en or. Ton absence laissera un vide immense à l’Odéon…. ta présence va me manquer cruellement . Tu resteras à jamais gravé dans nos mémoires, et ton héritage perdurera, car tu étais bien plus qu’un comédien, tu étais un artiste inspiré et inspirant. Adieu Chouchou.

Méro, présidente de l’Odéon.

UNE AVENTURE EXCEPTIONNELLE SE TERMINE DANS L’APOTHEOSE !

Magnifique représentation, hier soir, de « L’Affrontement/Transmission » !

Le public était enflammé et nous a emportés tout au long du spectacle. Une soirée pleine d’émotions et de passion. Standing ovation, les bravos qui résonnent, plus de 6 minutes d’applaudissements et pas moins de sept rappels enthousiastes…….Whaouuuuu! Je suis une présidente plus que comblée ! Un immense merci Olivier Dupont et Bruno Falmagne et à toutes les personnes talentueuses, qui ont travaillé en coulisses depuis 2020 pour que ce spectacle soit plus que parfait dans les moindres détails Vous avez non seulement créé une atmosphère unique, qui a captivé le public mais aussi une expérience théâtrale inoubliable.

Cette dernière performance fut tout simplement extraordinaire ! Très fière de mes comédiens qui ont brillamment interprété leurs rôles.

Le « Festival Bruxellons » est définitivement un événement à ne pas manquer si vous aimez le théâtre et les performances en direct. L’ambiance y est unique et le public est vraiment passionné. L‘Odéon se sent privilégié d’avoir pu y participer.

Cliquez, allez-y, découvrez-nous sur le site de « Bruxellons« 

Oyez ! Oyez ! Avez-vous déjà entendu parler d’un vrai casse-tête théâtral ? Eh bien, laissez-moi vous raconter l’épopée de L’Affrontement !

 Vous savez tous à quel point nous étions excités à l’idée de jouer, au Festival Bruxellons, « L’Affrontement » de Bill C. Davis, adapté par le légendaire Jean Piat. Ce spectacle, nous le jouons depuis 2020, nous étions donc prêts à conquérir la scène avec cette pièce incroyable !  Mais voilà, on nous annonce que nous n’avons pas les droits pour présenter la pièce. Un véritable coup dur, qui aurait pu nous arrêter net dans notre élan. Cependant, à L’Odéon nous ne baissons pas les bras aussi facilement ! Nous avons creusé, fouillé, exploré toutes les pistes possibles pour contourner cet obstacle. Et…. nous avons trouvé LA solution !

Davy Sardou a réalisé une traduction géniale de la pièce de Bill C. Davis appelée « Transmission »,  mettant en scène les mêmes personnages phares du Père
Tim Farley et du jeune séminariste Mark Dolson.

Alors, si vous voulez vivre un moment théâtral incroyable avec deux comédiens talentueux dans un endroit de rêve, venez voir « Transmission ».

Notez bien dans vos agendas les 10 et 11 septembre, représentations de « Transmission » au Festival Bruxellons (réservations via Bruxellons.be)  et préparez-vous à vivre une expérience théâtrale intense et profonde.

 Nous vous attendons nombreux et prêts à affronter cette pièce qui refuse de se laisser jouer sous son titre original.

Cliquez, allez-y, découvrez-nous sur le site de « Bruxellons« 

Article suivant

Waterloo Info du 21 décembre 2022 annonce «Le Prénom»